Handicap et formation

Si le bon sens ne suffisait pas, au moins la loi est claire : les organismes de formation doivent tout faire pour permettre aux personnes handicapées d’exercer leur droit à la formation.

NormaPrint, qui ne dispense que des formations professionnelles courtes à des salariés déjà en poste, a plusieurs fois adapté son dispositif :

  • en utilisant, lors des rares formations en école, les locaux d’un partenaire dans un bâtiment parisien ERP5 avec accès aux personnes à mobilité réduite
  • en aménageant le planning sur site par demi-journées pour ne mobiliser qu’un seul interprète en langue des signes
  • en fournissant un glossaire technique à l’interprète et en s’entretenant avec lui avant la formation

Certains de nos clients ont obtenu une aide financière pour faciliter l’intégration de salariés malentendants dans des formations. Renseignez-vous auprès de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), ancienne COTOREP, qui dépend de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), ou auprès de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH). Un annuaire d’interprètes en langue des signes est publié sur l’Internet. Et vous pouvez solliciter votre OPCO pour envisager un temps spécifique de tutorat.

Surtout, informez-nous de la situation dès la demande de convention, pour avoir le temps de réfléchir ensemble aux meilleures modalités de formation.