PDF/X-1a:2003

Publié sous la référence ISO 15930-3:2003, le PDF/X1a:2003 édicte les règles minimales à respecter pour s’assurer de la prévisibilité de l’impression d’un document PDF en CMJN et ton direct. Il s’agit d’une norme à vocation universelle. Elle vise à s’assurer de l’imprimabilité des fichiers PDF, mais pas de la qualité in fine du produit imprimé.

L’ISO 15930-3:2003 s’assure d’une part que le document PDF ne contiendra pas de données susceptibles de perturber le fonctionnement des logiciels en charge de son traitement, et d’autre part que l’imprimeur disposera, sans aucune ambiguïté, de toutes les informations nécessaires à sa bonne interprétation.

Contrôle
La norme PDF/X-1a:2003 édicte les différents points à contrôler dans un fichier PDF, rien de plus, rien de moins. Le fait qu’un créateur de PDF produise un fichier aux normes n’affranchit aucunement l’imprimeur de le contrôler. Au contraire, en stipulant que son fichier respecte les spécifications du PDF/X-1a:2003, le créateur informe l’imprimeur des règles communes selon lesquelles ce dernier doit en vérifier la conformité. En d’autres termes le respect de la norme ISO 15930-3:2003 – PDF/X1a:2003 oblige le créateur de PDF comme l’imprimeur. Si le premier doit respecter les prescriptions de la norme, l’imprimeur de son côté s’engage à en tenir compte.

PDF 1.4
Comme son nom l’indique, le PDF/X-1a:2003 fut publié en 2003. Il a succédé au PDF/X-1a:2001. Ce dernier était basé sur les spécifications PDF 1.3. Le PDF/X-1a:2003 est quant à lui basé sur les spécifications PDF 1.4. Il interdit cependant l’usage de la principale innovation de ces dernières : un fichier PDF/X-1a:2003 ne doit pas contenir d’informations de transparence. Les spécifications PDF ultérieures au PDF 1.4 sont proscrites par PDF/X1a:2003.

pdf/x-1a ISO 15930-3

CMJN & ton direct
Le PDF/X-1a n’autorise que les échanges de fichiers PDF en CMJN ou CMJN & tons directs. Tous les autres modes colorimétriques (RVB, LAB…) sont proscrits. Si un imprimeur souhaite recevoir des fichiers RVB et procéder lui-même à leur séparation, il doit réclamer des fichiers aux normes PDF/X-3.
À l’inverse, dans l’ordre actuel des choses, un créateur de PDF, qui ne connaît pas son imprimeur, doit s’abstenir de fournir des fichiers en couleurs autres qu’en CMJN ou CMJN & tons directs. Pour le PDF/X-1a, les fichiers en une seule couleur (Noir, par exemple) sont considérés comme relevant d’un sous-ensemble du mode CMJN & ton direct.

Identification
Un document PDF 1.4 commence toujours par l’information de version PDF notée « %PDF-1.4 ».
Un document à la norme PDF/X-1a n’échappe pas à cette règle, mais il doit comporter deux balises supplémentaires « GTS_PDFXVersion » et « GTS_PDFXConformance » renseignées toutes les deux de la valeur « PDF/X-1a:2003 ».

Ce qui est interdit
Le PDF/X-1a:2003 restreint l’usage de fonctionnalités pourtant disponibles dans les spécifications PDF 1.4. Il s’agit le plus souvent de fonctionnalités incompatibles en l’état avec l’impression PostScript ou d’informations porteuses d’ambiguïtés quant à la bonne interprétation des données.
Sont interdits :
– les pages pré-séparées (les PDF doivent être impérativement en couleur composite) ;
– les compressions LZW ;
– les protections par mots de passe ou cryptage ;
– les transparences ;
– l’incorporation de fragment PostScript (PS Xobjects) ;
– les courbes de transfert ;
– les images alternatives définies comme imprimables par défaut ;
– les annotations à l’intérieur des zones de pages TrimBox (Zone de rogne) et BleedBox (Zone de fond perdu) ;
– les actions et JavaScript (code exécutable) ;
– les commentaires OPI ;
– les informations de trame ;
– les profils ICC sources, associés aux couleurs des images ou des éléments vectoriels.

Ce qui est obligatoire
Les données essentielles à la bonne interprétation des fichiers par les logiciels de prépresse doivent être impérativement présentes dans les PDF/X-1a, ainsi que les informations utiles à l’automatisation de la production. De plus, les fichiers doivent contenir toutes les informations précisant à l’imprimeur les intentions de leur créateur. Là encore, l’idée maîtresse est de lever toutes ambiguïtés.

Sont obligatoires :
– l’incorporation des polices de caractères, soit en jeux complets, soit en jeux partiels ;
– les spécifications des zones de pages :
– MediaBox (comme dans tous PDF 1.4) ;
– TrimBox ou ArtBox (mais pas les deux, préférez la TrimBox) ;
– BleedBox (optionnelle, mais conseillée) ;
– la CropBox est optionnelle, mais si elle existe elle ne doit pas être de dimensions inférieures à la TimBox ou à la ArtBox.
– la date de création et de modification du document ;
– le titre du document ;
– la balise d’identification unique du document, calculée à la création et à chaque modification du PDF ;
– la balise de trapping indiquant si le PDF a fait l’objet ou non d’un travail de grossi-maigri (recouvrement des bords des réserves) :
* si cette balise est réglée sur false (faux) le PDF n’a pas fait l’objet de trapping et celui-ci est à la discrétion de l’imprimeur ;
* si elle est réglée sur true (vrai), le PDF a déjà fait l’objet d’un travail de trapping ou le créateur souhaite que l’imprimeur s’en abstienne ;
* le PDF/X-1a interdit que cette balise soit réglée sur unknown (inconnu).

PDF/X-1a:2003 et colorimétrie
Les fichiers à la norme PDF/X-1a:2003 sont obligatoirement en modes CMJN ou CMJN & ton direct.
Les couleurs ne sont définies que par les valeurs de point de trame de leurs composantes, exprimées en pourcentage. Aucun profil ICC SOURCE ne doit leur être associé.
Par contre, l’imprimeur doit savoir pour quelles conditions d’impression le fichier a été préparé. Typiquement dans quel espace de couleur le graphiste a simulé le rendu de l’impression sur son moniteur calibré.
Ces conditions d’impression sont communiquées à l’imprimeur sous forme de balises spécifiques regroupées dans une partie du code appelé OutputIntent (intention de sortie).
L’OutputIntent contient l’une ou l’autre des balises suivantes :
– OutputConditionIdentifier
    il s’agit de l’identification des conditions d’impression enregistrée dans un registre spécifié. Le registre doit être annoncé dans la clef «RegistryName». L’ICC (International Color Consortium) publie sur son site www.color.org un tel registre de condition d’impression.
– DestOutputProfile
    Si les conditions d’impression ne sont pas enregistrées dans un registre disponible, elles doivent être communiquées sous la forme d’un profil ICC DE SORTIE, dit d’intention. (À ne pas confondre avec un profil source, attaché à une couleur particulière). Notez que l’on peut à la fois renseigner la balise OutputConditionIdentifier et noter le profil de sortie correspondant dans la balise DestOutputProfile.
– OutputCondition
    Informe en clair des conditions d’impression pour lesquelles le PDF a été créé. Cette clef doit être renseignée de façon lisible par un être humain.