16 nouvelles conditions d’impression

La nouvelle norme ISO12647-2:2013 décrit pas moins de seize conditions standard d’impression. Pour moitié celles-ci concernent l’impression tramée traditionnelle, et pour l’autre moitié l’impression avec trames non périodiques (stochastiques). Ces seize conditions décrivent des impressions continues sur rotative avec sécheur et seules quatre d’entre elles concernent aussi l’impression offset feuille à feuille.

Les conditions standard d’impression selon l’ISO 12647-2:2013 (PC, pour print condition) sont définies par leur type de support (type de papier), leurs colorants (couleurs des aplats), leur trame (linéature pour les trames périodiques ou grosseur de points pour les trames non périodiques) et leurs courbes de gradation (pour le cyan, le magenta, le jaune et le noir). Comme chacune des conditions numérotées de PC1 à PC8 se voit définir des critères de trame périodique et non périodique, ce sont de fait seize conditions standard qui sont précisées par l’ISO 12647-2:2013. Ces seize conditions décrites font appel logiquement aux encres répondant à la norme ISO 2846-1 et exigent une séquence d’impression Noir-Cyan-Magenta-Jaune.
L’ISO 12647-2:2013 précise expressément que tout un chacun est libre de publier ses propres standards de conditions d’impression, par exemple pour imprimer sur un support par trop différent de ceux décrits par la norme, avec d’autres types d’encre ou une autre séquence d’impression. La norme recommande dans ce cas de retenir le même schéma de description, combinant support d’impression, colorants, trames et courbes de gradation (TVI), en accompagnant cette description par des données de caractérisation idoines mesurées, lissées, et moyennées à partir d’impression respectant cette condition d’impression spécifique.

Les seize conditions standards d’impression décrites par l’ISO 12647-2:2013 sont basées sur huit supports d’impression (SP pour print support) numérotés de SP1 à SP8 :

  • SP1 – Couché haut de gamme (brillant et mat confondu) – pour l’impression offset feuille ou rotative avec sécheur – wood-free coated (WFC), heavy-weight coated (HWC), medium-weight coated (MWC) – fluorescence modérée ;
  • SP2 – Couché amélioré – pour l’impression rotative avec sécheur – medium-weight coated (MWC) – fluorescence faible ;
  • SP3 – Couché brillant standard – pour l’impression rotative avec sécheur – lightweight coated (LWC) – fluorescence faible ;
  • SP4 – Couché mat et semi-mat standard – pour l’impression rotative avec sécheur  – machine-finished coated (MFC) – fluorescence faible ;
  • SP5 – Sans bois non couché – pour l’impression offset feuille ou rotative avec sécheur – wood-free uncoated (WFU) – fluorescence élevée ;
  • SP6 – Super calendré non couché – pour l’impression rotative avec sécheur – supercalendered (SC) – fluorescence faible ;
  • SP7 – Non couché amélioré  – pour l’impression rotative avec sécheur – uncoated mechanical improved (UMI), improved newsprint (INP) – fluorescence très faible ;
  • SP8 – Non couché standard – pour l’impression rotative avec sécheur – standard newsprint (SNP) – fluorescence très faible.

Les caractéristiques précises de ses supports d’impression (blancheur, brillance et niveaux de fluorescence) ne sont données qu’à titre indicatif. Si l’on utilise un support d’impression suffisamment proche d’un de ceux décrits par la norme, on devrait pouvoir atteindre sans problème les cibles de la norme en matière de colorimétrie à condition bien sûr de respecter les autres critères de la condition standard d’impression correspondant à ce support. Si tel n’est pas le cas, une caractérisation spécifique, c’est-à-dire concrètement la réalisation d’un profil ICC spécifique, sera nécessaire pour se conformer à la norme.
La condition d’impression standard PC1 a d’ores et déjà donné lieu aux données de caractérisation Fogra 51 et à l’établissement par l’European Color Initiative (ECI) du profil générique “ECI PSO coated V3”. En revanche, les conditions d’impression standard Fogra 52 (et donc le profil “ECI PSO uncoated V3”) ont été réalisées, nous y reviendrons, sur une base quelque peu différente de la condition standard PC5. Un papier moins jaune que le PS5 (plus proche de ceux couramment utilisés aujourd’hui pour l’impression offset feuille à feuille en Europe) ayant été préféré par les ingénieurs de la Fogra.