Les zones de page PDF

Les zones de page PDF (ou page boundaries en anglais) fournissent des informations indispensables aux logiciels de traitement prépresse et d’impression des pages PDF. Leur bonne configuration est un impératif pour rendre un document PDF exploitable en industrie graphique.

Les informations de zone de page précisent les bornes (boundaries) selon lesquelles un document PDF doit être affiché, manipulé et imprimé par les différents logiciels. Les spécifications PDF étant rédigées et publiées en anglais, seules les appellations des zones de page dans cette langue sont normalisées. Leur traduction en français dépend du logiciel utilisé. Pour les désigner, nous employons ici, le nom des clefs de leur code PDF, en précisant les traductions françaises les plus couramment employées.

Les cinq boîtes PDF
Initialement, les zones de page PDF étaient au nombre de deux :
– MediaBox
(zone de support ou zone de média) ;
– CropBox (zone de cadrage ou de recadrage).
Avec le PDF 1.3 sont apparues trois nouvelles zones pour répondre aux exigences du prépresse :
– TrimBox
(zone de rogne ou de rognage) ;
– BleedBox (zone de fond perdu) ;
– ArtBox (zone d’image).

Les zones de page PDF

Ces informations de zone de page sont des rectangles, précisées dans le code PDF par les coordonnées x et y de leurs coins inférieur gauche et supérieur droit par rapport au point Zéro du document.
Le point Zéro d’un document PDF est toujours (comme en PostScript) placé en bas et à gauche de la page PDF.
Il ne faut pas s’imaginer les zones de pages PDF comme des rectangles « contenant » les éléments de la page. Le contenu du document PDF existe indépendamment du contenant. Si le contenant (la zone de page) n’est pas explicité, le contenu ne va pas pour autant se répandre dans le disque dur de l’ordinateur… Mais en revanche, il ne sera pas exploitable par les logiciels.
N’imaginez pas non plus un document PDF comme une image composée d’un nombre fini de pixels. Quant on rogne une image, dans Photoshop par exemple, on lui soustrait des pixels. Après sauvegarde de l’image rognée, ceux-ci sont définitivement perdus. Rien de tel en PDF. Un élément peut être « hors cadre » et ne pas se voir ni s’imprimer, il n’en existe pas moins. Si on élargit les dimensions du cadre, cet élément réapparaîtra.

La MediaBox
C’est la seule zone obligatoirement présente et renseignée dans un document PDF. Toutes les autres zones sont optionnelles, mais, si elles existent, elles doivent forcément s’inscrire dans la MediaBox. En théorie le point de départ de la MediaBox doit correspondre au point Zéro de la page. Mais ce n’est pas toujours le cas. En effet, on l’a vu, il est possible de modifier après coup les dimensions de la MediaBox tout comme celles des autres zones de page. Pour réduire la MediaBox, il est possible de définir ces coordonnées de départ positivement ou négativement vis-à-vis du point Zéro du document. Dans ces conditions le « point Zéro » de la MediaBox sera distinct du point Zéro du document lui-même.
Le format PDF n’est pas exclusivement destiné à l’impression. C’est pourquoi les spécifications PDF parlent de zone de média ou zone de support, MediaBox, plutôt que de format du papier.
Pour l’imprimeur ou le technicien prépresse, c’est cependant à ce format du papier que la MediaBox ressemble le plus. En dehors du format du papier…, rien ne s’imprime. Même si la plaque offset contient des zones imprimables en dehors de ce format, ces zones ne risquent pas de se reporter sur le papier, sauf à en changer les dimensions…
Il en va de même en PDF avec la MediaBox. Il s’agit de la zone exploitable la plus vaste du document PDF. Tout élément PDF situé en dehors de la MediaBox ne sera pas exploitable. Encore une fois, cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas. L’élément redevient exploitable (en bien ou en mal) si l’on élargit les dimensions de la MediaBox. Pour réduire le poids effectif d’un document PDF, il ne suffit donc pas de réduire les dimensions de la MediaBox, encore faut-il supprimer les éléments PDF situés à l’extérieur de cette zone.

La CropBox
La CropBox (ou zone de cadrage) est optionnelle dans les spécifications PDF. Elle ne peut pas être de plus grandes dimensions que la MediaBox. Elle détermine la partie de la page qui s’affiche à l’écran et, par défaut, la zone d’impression. Par défaut, mais pas toujours, loin de là ! Les pilotes d’impression des RIPs des CTP utilisent la MediaBox comme zone d’impression. Ceux des copieurs des reprographes en revanche utilisent bien la CropBox pour déterminer la zone à imprimer.
Si elle n’est pas renseignée, les logiciels utilisent par défaut les dimensions de la MediaBox pour renseigner la CropBox.

La TrimBox
La TrimBox (ou zone de rogne) est, elle aussi, optionnelle dans les spécifications PDF. Mais pour autant elle est fondamentale pour tous les imprimeurs. C’est elle qui détermine les dimensions du produit fini. C’est de fait la zone délimitée par les repères de coupe, celle qui va servir de base aux logiciels d’imposition. Si elle n’est pas renseignée, elle prend par défaut les dimensions de la CropBox.

La BleedBox
La BleedBox (ou zone de fond perdu), optionnelle encore, désigne la partie de la page qui doit être considérée par les logiciels d’imposition et d’impression comme contenant (éventuellement) des fonds perdus. Typiquement le contenu situé entre cette zone et la TrimBox doit être rogné par les logiciels d’imposition quand il tombe dans un pli et laissé tel quel quand il tombe en débord. La BleedBox prend aussi par défaut les valeurs de la CropBox.

L’ArtBox
L’ArtBox (ou zone d’image), optionnelle dans les spécifications PDF, détermine la zone de la page dont le contenu doit être pris en compte par les logiciels. Typiquement c’est la zone que doivent prendre en compte par défaut les logiciels de mise en page lorsqu’ils importent une page PDF pour en positionner le contenu.

Les impératifs du prépresse
Sans définition précise des zones de page PDF, les logiciels de prépresse ne peuvent pas traiter correctement les fichiers. C’est pourquoi les normes internationales d’échange de documents PDF dans l’industrie graphique sont plus contraignantes. Le PDF/X-1a impose la présence des zones suivantes :
– MediaBox
(zone de support) ;
– TrimBox ou ArtBox (zone de rogne ou zone d’image, mais pas les deux, préférez la TrimBox) ;
– BleedBox (zone de fond perdu, optionnelle, mais conseillée) ;
La CropBox (zone de recadrage) est optionnelle, mais si elle existe ses dimensions doivent contenir celle de la TrimBox ou de l’ArtBox.

Dire que la définition de ces zones est obligatoire ne veut pas dire que leurs dimensions soient obligatoirement distinctes. On peut concevoir un fichier correct dont la BleedBox serait de mêmes dimensions que la MediaBox, ou encore que la TrimBox dans le cas d’un document sans fond perdu.
À ce sujet, la présence d’une zone de fond perdu (BleedBox) ne veut aucunement dire qu’il existe de la matière dans ces fonds perdus. On peut penser à définir une BleedBox distincte de la TrimBox, mais oublier d’étendre la matière dans le fichier au-delà des limites fixées par les traits de coupe. Le cas échéant, ces deux aspects du respect des fonds perdus sont donc à contrôler distinctement.