12647:2013 & colorimétrie

La nouvelle mouture de l’ISO 12647-2, millésime 2013, redéfinit les espaces colorimétriques standard correspondants aux impressions sur papier couché et non couché. Ces espaces ont été caractérisés par la Fogra qui a publié ses Fogra 51 et Fogra 52 en replacement des Fogra 39 et Fogra 47. À leur tour ces données de caractérisation ont été exploitées par l’ECI (European color initiative) pour l’édition des nouveaux profils ICC générique PSO Coated V3 et PS0 Uncoated V3. Nous passons ici en revue les modifications de la norme à l’origine de ces (petits) bouleversements.

Pour chaque type de support d’impression l’ISO 12647-2:2013 précise logiquement des valeurs colorimétriques cibles (exprimées en CIE LAB), normatives pour les encres cyan, magenta, jaune et noire, et indicatives pour les surimpressions rouge, bleu, vert et cyan-magenta-jaune. Pour chaque encre primaire, la norme indique tout aussi logiquement les courbes normatives d’augmentation du point de trame (TVI, pour tone value increase).

La méthodologie et le type de tableau normatif qui, de fait, définissent la colorimétrie standard pour chacun des supports d’impression type de l’ISO 12647-2 version 2013 ne diffèrent guère de ceux déjà présents dans la version 2004 (amendée en 2007). La nouvelle mouture recommande seulement (sans que cela soit une obligation) que les mesures colorimétriques soient faites en mode M1, pour tenir compte de l’effet fluorescent du support et (éventuellement, bien que cela soit peu courant) des encres. De fait la fluorescence des supports d’impression ne se fait guère sentir dans la mesure des aplats. En conséquence, les valeurs cibles des aplats cyan, magenta, jaune et noir ne diffèrent que peu d’une version à l’autre de la norme pour ce qui concerne l’impression sur support couché haut de gamme (SP1). En d’autres termes, une presse offset calibrée pour imprimer sur ce type de support selon les valeurs cibles des aplats cyan, magenta, jaune et noir de l’ISO 12647-2 amendement 2007 (Fogra 39) imprimera aussi très probablement ces aplats dans les tolérances de la version 2013 de la norme.

Les courbes cibles d’augmentation de points de trame en revanche ont été considérablement revues entre 2004 et 2013. L’objectif du CT 130 (comité technique de l’ISO en charge des standards graphiques) est double. En premier lieu, il s’agit de s’adapter aux réalités pratiques du métier. La généralisation des CTP a fait en sorte que l’engraissement constaté, en particulier dans hautes lumières (quarts de ton), est plus important en moyenne que du temps ou les imprimeurs utilisaient encore des films pour confectionner les plaques offset. Par ailleurs l’ISO 12647-2:2013 se veut plus précise dans la définition des courbes qu’en 2004. Les courbes cibles sont désormais définies de façon normative par deux valeurs (pour les demi-tons et les trois quarts de ton) alors que la version 2004 ne précisait de valeur que pour les demi-tons. Sans pour autant que cela soit normatif, l’ISO 12647-2:2013 recommande d’utiliser un tableau de 13 valeurs cible d’engraissement (11 valeurs intermédiaires entre le point 0 % et l’aplat 100 %) pour calibrer les presses. Une formule est même fournie pour ceux qui voudrait calculer autres valeurs intermédiaires.
De fait, les courbes cibles de l’ISO 12647-2 sont plus prononcées en 2013 qu’elles ne l’étaient en 2004. 16 % d’augmention pour le point 50 % contre 14 % en 2004 pour les supports couchés et 22 % contre 20 % pour les supports non couchés. En revanche, l’exception qui était tolérée pour la courbe du noir (possiblement + 3 %) n’existe plus dans la version 2013.

Branche Imprimerie ?

Déposez rapidement vos projets “couleur”…

En 2022, ils sont intégralement finançables par l’OPCO-EP.